Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 14:14

CLUPP de Sète : Bilan 2010

 

Avec la fin de l’année 2010, une page s’est tournée quant à la gestion du port de plaisance de Sète. En effet, elle ne relève plus de la chambre de commerce depuis le 1er janvier 2011. L’heure est donc aux bilans pour nous plaisanciers. Que dire sur ce que nous a apporté l’année écoulée ? Le CLUPP a été mis en place en février 2010, et c’est une initiative que nous avons appréciée. Mais son rôle a été plus que réduit au cours des premiers 10 mois d’existence. Nous avons été consultés une fois pour être informés des quelques projets en cours. Nous n’avons pas été informés des évolutions tarifaires prévues pour 2011, et difficilement informés du devenir de la gestion pour 2011, alors que tous les plaisanciers s’en inquiétaient. Plus grave est le fait que vos élus pour représenter les plaisanciers au Conseil Portuaire ont découvert qu‘ils avaient tout simplement été tenus à l’écart de ce fameux conseil qui s’est réuni une fois en décembre. A ce jour, nous n’avons pas non plus obtenu de compte rendu de cette réunion. Dans ces conditions, nous ne voyons pas à quoi peut servir la désignation de membres qui statutairement doivent siéger si l’organisme de tutelle les ignore….

 

CLUPP de Sète : Prémisses 2011

 

2011 … Que nous réservera cette année ? C’est donc le Conseil Régional qui a délégué à l’EPR Port Sud de France la gestion de la plaisance. Nous espérons démarrer cette année de façon constructive ; les plaisanciers usagers du port sont tous soucieux d’être associés aux projets de développement de la plaisance sétoise. Le directeur de cet EPR espérait nous contacter lors du conseil portuaire, ce qui n’a bien sûr pas pu se faire. Nous avons pu établir un premier contact à l’occasion des vœux, présentés au terminal des passagers le 26 janvier et nous attendons un rendez-vous pour une première rencontre.

 

A l’occasion de ces vœux, le Président du Conseil Régional a confirmé la projet de passer de 450 anneaux à 1600 dans un délai assez rapide, mais non précisé. 

 

Christian Bourquin, président de Région, dans un long discours, a évoqué le déplacement des thoniers et chalutiers sur Frontignan, une réhabilitation des petits métiers sur les quais, la disparition des tas de cordages sur les quais, la sécurisation du port… Les emplacements des petites embarcations dans les canaux vont devenir payants. L'EPR (Établissement Public Régional) va augmenter ses effectifs.

 

La presse, mais surtout l'avenir nous en dira plus sur la transformation de tous ces vœux en réalités tangibles.

 

Bruno Deroide et Roland Armand

Partager cet article

Repost 0
Published by FABERMORCAR
commenter cet article

commentaires